Les trouvailles de Riri la Brocante #3 : vide-grenier à Saint-Blaise (juin 2016)

Retour sur le mois de juin dernier, certes bien triste d’un point de vue climatique, mais pas du côté de la chine. Le quartier de Saint-Blaise, coin du 20ème on ne peut plus charmant avec ses airs de petit village, organisait samedi 11 juin un (très) grand vide-grenier. C’est là que j’ai fait le plein de couleurs, inconsciemment je cherchais sans doute à barioler ce mois qui fut bien gris.

dsc06941

Ma première trouvaille de la journée fut cette robe typique des années 60/70 et faite main : couleur rouge orangé (avec boutons ton sur ton), coupe trapèze, longueur bien au dessus des genoux et tissu épais pour lui donner une tenue impeccable. Une séance d’essayage à l’arrache et hop elle est à moi !

dsc06932
Robe sixties trapèze

Vous ne le savez sûrement pas, mais j’ai développé depuis mon adolescence une obsession pour les tissus de l’Ouest africain dit « wax » ou « pagne ». Les couleurs bien souvent éclatantes, les motifs très graphiques et cette absence totale de discrétion, voilà ce qui m’attire comme un aimant dès que je vois un bout de wax quelque part. A Saint-Blaise, mon « wax-radar » s’est soudainement mis à biper en approchant d’un stand tenu par des jeunes femmes. Ces dernières avaient du wax à gogo et vendaient toutes sortes d’accessoires (sacs, bijoux…) au profit de Xaleyi, association d’aide à la scolarisation des enfants au Sénégal. Tote bags, bracelets, colliers, boucles d’oreilles, serre-têtes…il y avait de quoi faire. Je suis repartie de là avec trois tote bags, un bracelet fin et un serre-tête.

dsc06921
Les créations de l’association Xaleyi
dsc06936
Les créations de l’association Xaleyi

Vous pouvez suivre les activités de l’assoc sur son site internet et acheter de temps à autres ses créations sur la page facebook.

Au rayon des curiosités du passé, ces étranges tubes assemblés à des crochets en métal. Il faut avoir vécu dans les années 60 (ou avant) pour connaître l’utilité de ces objets, qui sont des « poignées de sac » ou des « porte-sacs » publicitaires. En bois ou en carton rigide, ces accessoires permettaient de transporter très facilement des paquets encombrants. Pour ce faire, il suffisait de fixer les crochets à la ficelle de son paquet et vous aviez une poignée ! Au génie, j’ai envie de crier ! Les magasins y apposaient leur logo et/ou leur adresse pour se faire un coup de pub tout en rendant service à leur clientèle. Pour le moment, je n’ai encore aucune idée de la façon dont je pourrais éventuellement détourner ces poignées pour en faire un objet à la fois déco et utile chez moi. A suivre…

Poignées porte-sacs publicitaires
Poignées porte-sacs publicitaires

En parlant de détournement, mon ami a acheté à ce même vide-grenier une énorme passoire (en aluminium, si je ne me trompe pas), originellement conçue pour égoutter pâtes et riz en quantité XXL mais qu’il a utilisé comme jardinière. Voilà donc plusieurs semaines que la passoire-jardinière cohabite avec les pots en plastique et en terre cuite de la cour de notre immeuble. Jusqu’à preuve du contraire, elle vit très bien sa reconversion.

Vide-grenier du 11 juin 2016 dans le quartier Saint-Blaise (75020, Paris)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s