Les trouvailles de Riri la Brocante #2 : le plein de motifs

Pour le week-end prolongé de la Pentecôte, il y avait au Cours de Vincennes un vide-grenier organisé sur deux jours avec des stands à ne plus savoir où donner de la tête et à en perdre toute notion du temps (surtout quand on s’appelle Riri la Brocante !). Bilan des 5h/6h passées sur place (en deux fois, je précise) ? Plus que satisfaisant, puisque je suis revenue de ce VG avec des fringues, des sacs et de quoi équiper la maison !

dsc06952

L’achat qui m’a coûté le plus cher et dont je suis le plus satisfaite (encore aujourd’hui), c’est ce sac en cuir vert que j’attendais un peu comme le Messie. Cela faisait des mois et des mois que je cherchais à acquérir un sac en cuir, d’assez bonne qualité, à un prix raisonnable et surtout au format que je considère être comme standard pour un sac de femme. Apparemment mes standards ne sont pas ceux de l’industrie de la mode et de la maroquinerie et j’ai donc un peu galéré pour trouver le sac idéal, à savoir ni trop petit, ni trop grand.

Le miracle est arrivé sur le stand de Frédéric et Thierry, des passionnés de maroquinerie, déjà croisés sur de précédents VG et qui possèdent une très belle collection de pièces en cuir vintage (Longchamp, Jacques Esterel, baise-en-ville, serviettes pour hommes…). Jusqu’à présent tout était malheureusement trop petit pour moi, mais ça c’était avant que je ne tombe sur ce sac seau Pourchet. Son cuir grainé et épais est d’une excellente qualité, l’anse est solide et astucieusement fixée au corps du sac par un système de petites vis (qui me permet de la remplacer facilement si besoin), l’assemblage via les coutures robuste…bref, je suis conquise et tout dans ce sac semble crier que « c’était mieux avant ». Depuis que je l’ai, il n’a presque pas bougé (pas de décoloration, peu de plis). Si je le compare à mes autres sacs en cuir achetés plus cher chez Zara & co et qui au bout de quelques semaines sont tout défraîchis, sa stabilité est impressionnante.

Sac en cuir Pourchet et sac Air France © Lovely Rita
Sac en cuir Pourchet et sac Air France
© Lovely Rita

Rayon maroquinerie toujours, ce petit sac Air France que je suppose être un sac destiné aux hôtesses de l’air. Il est d’assez bonne taille et sobre, seule petite excentricité : le logo Air France incrusté sur le rabat du sac.

J’ai aussi trouvé sur ce vide-grenier pas mal de fringues à commencer par cette marinière Petit Bateau (oui, encore !) en coton bien épais et impeccable. Le petit plus « esthétique » : ses rayures vertes qui changent des classiques bleues et le petit plus « qualité » : des hirondelles de renfort (petits bouts de tissus qui relient les pans avant et arrière d’un vêtement, généralement une chemise).

Marinière Petit Bateau © Lovely Rita
Marinière Petit Bateau
© Lovely Rita

Des rayures il y en aussi sur cette robe-chemisier venue des eighties ou des nineties. C’est évidemment son motif très graphique et l’association de couleurs vives qui en font son charme. Sa coupe est complètement informe, mais pas de panique, une ceinture et la voilà portable.

Lâcher de fleurs sur cette deuxième robe au style clairement années 90. Fred Sabatier en est le créateur et des recherches sur internet m’ont amenées sur le site internet d’un Fred Sabatier (lui aussi dans le prêt-à-porter féminin). Est-ce la même marque ou juste un homonyme ? Les deux partagent en tout cas un certain talent pour les logos foireux.

Ça bouge aussi dans les placards de la cuisine. En ce moment, je cherche à remplacer petit à petit mes banales assiettes à dessert (récupérées gratos, merci La Redoute !) et qui datent de l’époque où j’étais étudiante. Pour ce faire, je guette les assiettes orphelines, ce qui me donne la possibilité d’avoir plusieurs petits coups de cœur plutôt qu’un gros pour un ensemble uniforme. Les avantages de la vaisselle dépareillée sont d’ailleurs multiples, elle met notamment fin aux querelles d’ordre esthétique au sein du couple (chacun ses goûts et ses couleurs et chacun son assiette !) et fin à la lassitude de manger dans le même contenant. Enfin et surtout, il est bien plus facile de remplacer une assiette d’un ensemble dépareillé qu’une pièce faisant partie d’une collection, qui peut vite être épuisée/non éditée.

Je vous présente donc la nouvelle recrue de l’orphelinat des assiettes dépareillées. J’ai pu, grâce à son estampille (marque apposée au dos de l’assiette) tracer son origine et avoir une estimation de sa datation. Pour la provenance, l’inscription est assez explicite puisqu’elle indique « Manufacture Impériale & Royale, Nimy. Fabrication belge. Made in Belgium » ; quant à la date, c’est la présence d’une petite couronne qui m’indique que mon assiette pourrait dater de la période 1921-1950.

Assiette de la manufacture de Nimy © Lovely Rita
Assiette de la manufacture de Nimy © Lovely Rita

Sur la même photo, vous verrez en plus d’un éventail de pacotille, trois petites bagues chopées pour une misère (0,50 cts la pièce) sur un stand qui ressemblait plus à un trou noir qu’à autre chose. Des centaines et des centaines de bijoux fantaisies (principalement des bagues et des bracelets) disposées en vrac sur une table. Trou noir, car j’ai du passer bien 20 minutes à trier, tel un orpailleur, des dizaines et des dizaines de bagues avant de trouver mes préférées.

Enfin, je termine avec ce miroir à la silhouette de petit fantôme, destiné à rejoindre la collection des miroirs fêlés que je suis en train de constituer et qui un jour ornera un mur de mon salon.

Miroir fantôme © Lovely Rita
Miroir fantôme © Lovely Rita

Vide-grenier du 15 et 16 mai 2016 sur le cours de Vincennes (75020, Paris)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s