Les trouvailles de Riri la Brocante #1 : des P’tit Bateau à gogo

Riri la Brocante est l’une de mes incarnations, la plus maléfique et envahissante dirons-nous. Je rode tous les week-ends dans les rues de Paris en quête de vide-greniers. Je guette, fouine, fouille là où personne d’autre n’a jamais osé s’aventurer pour dégoter le trésor ultime ! Plus sérieusement, je passe beaucoup de temps sur des vide-greniers et j’y achète de plus en plus de choses : fringues, déco, meubles, vaisselle, outils, plantes… Tant d’heures passées à chiner, tant d’objets ramenés à la maison, tout ça méritait que j’en parle un peu plus longuement. C’est chose (presque) faite avec « Les trouvailles de Riri la Brocante », ma nouvelle rubrique au sein de laquelle je vais vous présenter mes butins vide-grenièsques. Ça démarre aujourd’hui, genre tout de suite avec un retour de chine qui date d’il y a plusieurs mois !

© Lovely Rita
© Lovely Rita

Vous vous souvenez du printemps médiocre qu’on a eu ? Moi je me souviens surtout du 8 mai, car ce jour-là, oui ce jour-là, il y avait un vide-grenier dans mon quartier et une grosse boule jaune et lumineuse dans le ciel bleu. Soleil + braderie au coin de la rue = aucune excuse pour ne pas prendre l’air. Je suis donc allée à ce VG les mains dans les poches (comprenez sans avoir aucune attente) et j’en suis finalement rentrée avec quelques achats…comme quoi !

Il m’aura fallu passer deux fois devant le même stand avant de prêter attention à son stock pourtant conséquent de fringues et accessoires Petit Bateau qu’il proposait. T-shirts ado/adultes, débardeurs, gilets, écharpes… un vrai corner PB sur le bitume ! Autant de fringues de cette marque et en si bon état, c’est « louche ». La jeune femme du stand devait, soit être une collectionneuse de la marque, soit y avoir travaillé, soit (et c’est l’hypothèse la moins probable) être, un beau jour, tombée nez à nez sur Omar Sy qui lui a dit « tiens, je te donne les vêtements Petit Bateau de mes enfants, ils n’ont jamais été portés « . Bon, ok.
Qui n’a pas du Petit Bateau dans son armoire, hein, qui ? Qui n’a jamais constaté que son vieux débardeur n’avait pas bougé d’un poil ? Pour ma part je n’ai qu’un seul t-shirt PB, acheté il y a peut-être 10 ans et celui-ci n’a pas pris une ride, il rajeunit même (wtf) ! Alors, quand ce beau jour, je suis tombée sur ce « déstockage », j’ai tout simplement pris 4 articles (3 t-s et un débardeur). Si la marque n’a pas, ces dernières années, revu à la baisse ces standards de qualité, je devrais pouvoir garder ces t-shirts jusqu’à ma mort !

 

L’autre trouvaille vestimentaire de la braderie, c’est cette jupe, dont le motif m’a attiré en premier lieu. En vide-grenier, compte tenu de la quantité d’objets exposés, j’ai parfois tendance à survoler les stands et mon regard est parfois happé par une couleur, voire un motif pour lequel j’ai une certaine attirance. Ici, en l’occurrence il s’agissait d’un vichy noir et blanc. Derrière ce motif se trouvait une jupe à la coupe droite. C’est dans les années 40 que ce genre de jupe est apparu, non pas par souci esthétique, mais économique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le rationnement a touché beaucoup de secteurs de l’industrie et la confection de vêtements n’a pas été épargnée. Du coup bye bye les coupes évasées, à plis gourmandes en matériau et bonjour les coupes droites/crayons, près du corps et plus économes ! Bon, je vous raconte tout ce blabla, mais ma jupe, j’en suis sûre, ne vient absolument pas des années 40 ! Je n’ai pas encore assez d’expertise pour déterminer son époque, j’ai essayé d’enquêter à partir du seul indice en ma possession, une étiquette… mais Google ne m’a rien révélé sur Ara, la marque en question.

 

Autre « trésor » de la journée, dégoté par mon ami (je suis presque jalouse de ne pas l’avoir trouvé moi-même !), cette petite desserte en métal gainée de plastique vert « menthe » (mint, si vous êtes blogueuse mode). Un mini prix pour ce petit meuble (à qui il manque un panier) et qui a trouvé place dans notre cuisine aux tons vert d’eau.
Et enfin, j’ai l’honneur de vous présenter l’acquisition la moins chère du jour : un bac à glaçons banane à 0,50 cts. J’en cherchais un (avec ou sans banane) , le vide-grenier me l’a trouvé !

© Lovely Rita
© Lovely Rita

Vide-grenier du 8 mai 2016 dans les passages Josseaume, passage de la Providence (75020, Paris)

Publicités

2 réflexions sur “Les trouvailles de Riri la Brocante #1 : des P’tit Bateau à gogo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s