Les Parisiens chez eux, un livre pour découvrir l’art de vivre dans la capitale

Qui ne s’est jamais demandé à quoi pouvait ressembler la maison de son collègue, son quartier ou la déco de l’appartement de sa voisine ? Curieux, intrigués par le domicile des autres, on est quelques-uns à l’être et ça n’a pas échappé à une journaliste qui a publié en mai 2016 un recueil de textes et de photos dédié aux intérieurs de la capitale. Avec Les Parisiens chez eux, Anne de Chalvron et la photographe Bertille Chéret invitent le lecteur à pénétrer dans quelques-uns de ces appartements et à rencontrer leurs propriétaires. Prêt pour les visites ?

© Lovely Rita
© Lovely Rita

Comment vit-on dans la capitale ? Y a-t-il un ou plusieurs styles d’appartements parisiens ? La journaliste Anne de Chalvron (Madame Figaro, Elle…) et la photographe Bertille Chéret se sont vues ouvrir les portes de plusieurs domiciles pour dresser un inventaire de « l’art de vivre » à Paris. Le principe de cet ouvrage, pas intégralement consacré à la déco, est plutôt de présenter un appartement et son/ses occupants sous la forme d’un reportage. Des photos des lieux, le récit de la rencontre entre la personne et son chez lui, des anecdotes et les bonnes adresses dans le quartier, chaque chapitre dessine un portrait croisé entre l’habitat et celui qui l’occupe. « Tel maître, tel chien » a-t-on l’habitude d’entendre, « Telle personne, tel appartement » pourrait-on également dire !

Une petite vingtaine d’intérieurs parisiens, triés sur le volet, ont ainsi été retenus. Ici, j’ai fait des petits calculs ou dirons-nous des stat’ niveau CE1 pour analyser la répartition de ces appartements. J’ai ainsi relevé trois adresses dans l’est de la ville (qui est généralement considéré comme l’une des zones populaires de la capitale) et une seule en banlieue sur 19 logements au total, alors pour un ouvrage qui se nomme Les Parisiens chez eux et qui annonce en introduction que « frapper aux portes de ces citadins anonymes permettra de se faire une meilleure idée de la réalité » le compte n’est pas vraiment bon d’un point de vue diversité et équilibre. Ces « citadins anonymes », qui plus est, occupent en grande partie des postes importants : on retrouve des pharmaciens industriels, un PDG, l’ancienne assistante personnelle de Robert de Niro (on le suppose, mais ces personnes doivent bénéficier de rémunérations assez confortables) ainsi qu’un étudiant (youpi !) mais qui vit dans le 60 m² acheté par sa mère avec vue, en gros plan, sur la Tour Eiffel. Enfin, parce que ça aussi, ça ne m’a pas échappé, pas de personnes typées ou de couleur non plus (enfin une seule).

© Lovely Rita
© Lovely Rita

Voilà des détails qui m’ont un peu fâché, mais qui ne m’ont pas empêché de profiter du recueil, dont les chroniques se lisent plutôt bien. Chaque chapitre est une rencontre avec le couple formé par un Parisien et sa maison/son environnement. Le texte et les photos révèlent une partie de l’intimité et de la vie quotidienne de ces personnes, que ce soit entre leur quatre murs ou à l’extérieur. A leur discrétion, elles dévoilent leurs objets fétiches, la genèse de leur projet immobilier et leurs bonnes adresses dans leur quartier ou dans la capitale.

Quelques « portraits » m’ont clairement plus tapé dans l’œil que d’autres. Celui d’Eric (p.74) notamment, dont l’appartement situé à Pigalle ne ressemble, a priori, à rien de ce que j’aime par nature. Ce directeur de galerie d’art s’est inspiré de ses voyages au Japon pour agencer son chez lui selon les principes du minimalisme et de la bonne circulation dans les quelques m² qu’il occupe. Le résultat c’est un appartement peu encombré, aux tons neutres mais pas pour autant vide et froid. Voilà qui donne envie de faire le tri dans ses propres affaires pour gagner en espace et clarté !

© Lovely Rita

Il y en a un autre qui me fait rêver mais pour d’autres raisons, c’est le bien d’Arnaud (p. 86) qui vit près de la Gaîté Lyrique avec sa famille. Seulement, Arnaud ne vit pas dans un « modeste » trois ou quatre pièces de plain pied mais dans un appartement sur quatre niveaux et à cheval sur deux bâtiments ! Une configuration atypique, un bien avec moult travaux, qui n’ont pas empêché ce chef d’entreprise et sa femme de se lancer dans la grande aventure de la rénovation. Une déco au charme d’antan pour cet appartement aux airs de maison familiale…et en plein centre de Paris ! Autant de m2 et de volumes dans Paris, ça donne le vertige !

Enfin, j’échangerais bien mon appartement avec celui de Melissa (p. 98), lumineux avec ses trois grandes fenêtres qui donnent sur le salon. Au bord du Canal Saint-Martin, cette Américaine s’est créé un nid douillet sans lightbox, ni meubles scandinaves, ni chaise Eames. Du mobilier relativement simple et intemporel habille l’espace tout comme ses trésors innombrables (cadres, bijoux, coquillages, bibelots…), qu’elle a accroché aux murs ou disposé partout où elle le pouvait (même sur ces radiateurs). Un joli bric-à-brac qui n’est pas pour me déplaire !

 

Les Parisiens chez eux, L’art de vivre à Paris
d’Anne de Chalvron, avec des photographies de Bertille Chéret
Editions La Martinière, mai 2016
Prix : 25 €

Publicités

4 réflexions sur “Les Parisiens chez eux, un livre pour découvrir l’art de vivre dans la capitale

  1. Bonjour, je vous informe que vous devez respecter le droit à l’image et que tous les participants (dont je fais partie) n’ont pas donné leur autorisation de diffusion sur le net. Merci donc de supprimer l’image où figure l’ensemble des participants.

    J'aime

    1. Bonjour Sophie,

      Désolée de ne vous répondre que maintenant. Je viens enfin d’avoir une réponse de l’éditeur qui m’avait envoyé l’ouvrage et je ne viole aucun droit d’auteur. Le visuel en question va donc rester sur mon site. Je vous conseille donc de contacter La Martinière.contraire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s