La Gaîté Lyrique, maison hantée pour l’exposition Extra Fantômes

Les fantômes ne sont pas forcément  là où l’on pense. A partir du 7 avril, ils sont « au musée » avec l’exposition que la Gaîté Lyrique leur consacre. Extra Fantômes aborde la manière dont la figure du spectre traverse notre culture numérique. Installations immersives, dispositifs interactifs, vidéos et objets rythment cette exposition à prendre comme un parcours ludique en partie effrayant.

© Lovely Rita
© Lovely Rita

Vous avez jusqu’au 31 juillet pour vous confronter aux fantômes de la Gaîté Lyrique. Non loin de vouloir nous faire peur au sens premier du terme, Extra Fantômes pose surtout la question de notre regard sur notre société à travers la figure contemporaine du fantôme. Le spectre du IIIème millénaire n’est pas tant un esprit échappé de l’au-delà que notre propre être et une création émanant de notre environnement. Identité virtuelle, profils, données personnelles, dispositifs de surveillance, data, ondes et champs magnétiques, ne vivons-nous pas dans un monde peuplé de spectres d’un nouveau genre ?

Cette exposition se décline en un parcours marqué par quatre univers bien distincts. Les Ténèbres plonge le visiteur dans un espace obscur et hanté par des phénomènes et créatures paranormales.
Et si en chacun de nous sommeillait un fantôme ? Pour le savoir, pénétrez dans la cabine un peu spéciale de Malte Martin, révélateur de spectres. Son dispositif scanne votre visage pour ensuite le projeter dans sa version fantôme. Êtes-vous prêt à accepter votre nouvelle identité ?

Golan Levin, lui, modifie l’apparence de vos mains jusqu’à leur donner une allure complètement monstrueuse. Vos mains que vous pensiez normalement constituées sont ici déformées et métamorphosées.

Dans la Chambre Rouge que l’on dirait échappée de la série Twin Peaks de David Lynch, les esprits se manifestent autrement, par des voies de communications. Mathieu Schmitt a installé là une roue-oui ja qui transmet la parole d’un être invisible désireux de s’exprimer.

La Salle de contrôle, froide et baignée de lumière blanche, nous transporte dans les mondes parallèles nés des nouvelles technologies et des dispositifs de surveillance. Ici, le visiteur est confronté aux « fantômes technologiques » que sont les ondes wifi, les champs magnétiques…

L’exploration s’achève enfin dans un Bunker dont les murs sont tapissés d’alu censé repousser les ondes électromagnétiques. On entre ici sur les terres des résistants, de ceux qui refusent d’être exposés aux ondes et de laisser des traces de leur passage sur des machines de surveillance et de recueillement de données. Toutes les installations de cette salle présentent les démarches à suivre pour devenir soi-même un fantôme à l’ère du tout technologique. Le « cheval de bataille » de Heather Dewey-Hagborg, c’est la surveillance génétique. Comment faire pour ne laisser aucune empreinte physique derrière soi ? Avec son kit Invisible, l’artiste vous montre la voie pour brouiller les pistes grâce à ses sprays magiques qui effacent votre ADN des objets que vous avez touchés. Un projet artistique qui a de quoi nous questionner, d’autant plus qu’il est commercialisé pour la modique somme de 230 $.

Heather Dewey-Hagborg "Invisible" © Lovely Rita
Heather Dewey-Hagborg « Invisible » © Lovely Rita

En vente aussi, les capes d’invisibilité d’Adam Harvey. L’artiste a réalisé avec un tissu technique (contenant des fibres de métal) des tenues capables de nous faire disparaître des caméras dites thermiques. Seul hic, ces vêtements ont des faux-airs de burqas, ce serait apparemment le prix à payer pour ne pas être détecté par les écrans de surveillance !
Tout aussi étonnant et rusé, les conseils coiffure et maquillage du même Harvey pour déjouer cette fois les logiciels de reconnaissance faciale et s’évanouir dans la nature.

crédits photos : Lovely Rita

Extra Fantômes
Du 7/04/2016 au 31/07/2016
A la Gaité Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris

Plein tarif : 7,50 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s