Le Cabaret Electrique, cirque débridé au bord du périph

Drôle d’endroit pour un cirque ! A la Porte des Lilas, à proximité du périph, un chapiteau a pris racine. La tente du Cirque Electrique est le refuge d’un art expérimental, turbulent, inspiré par le cirque traditionnel et animé par un souffle rock. Depuis la fin janvier, le lieu programme la nouvelle version de son spectacle « Cabaret Electrique », à voir attablé en bord de piste ou sur les gradins. 

Le Cirque Electrique
Le Cirque Electrique © M

Le Cirque Electrique c’est une zone dans la zone, une petite et paisible enclave au milieu de la Porte des Lilas où le cirque alternatif coule des jours assez heureux depuis 2011. Ni animaux, ni clowns pour faire le show mais un collectif d’hommes et de femmes biberonnés au cirque à l’ancienne, au rock et à la contre-culture. Ici les artistes/performeurs/techniciens sont aussi derrière le bar, car sous le chapiteau en plus d’assister au spectacle « Cabaret Electrique » on peut aussi se payer un petit gueuleton.

A une heure du coup d’envoi, la salle se remplit, les gradins et tables sont investis. Va-et-vient des serveurs-artistes et spectateurs aux looks savamment étudiés mais très souvent portés avec naturel : du glam punk, du gothique, de la pin up rétro en veux-tu, en voilà ! On se plait, entre deux bouchées, à contempler cette assemblée hétéroclite, les saluts et les bises qui s’échangent et à profiter de la convivialité ambiante, de l’esprit de détente qui règne sous cette tente.

A 21h, qui voilà ? Kiki Picasso dans la peau d’un Monsieur Loyal, faussement négligé. Avec son costard un poil trop grand (étiquette en prime sur la veste), le maître de cérémonie orchestre ce « cabaret électrique » où défilent les anciens serveurs maintenant métamorphosés en singulières créatures aux aptitudes et comportements extraordinaires.

Il y a tout d’abord la contorsionniste de léopard vêtue, tendance dominatrix, qui promène son « toy boy » perché sur talons aiguilles au son du « I wanna be your dog » des Stooges. Entrée en matière sauvage, rock et subversive, bienvenue au Cabaret Electrique ! Alba Faivre prend la suite, l’artiste grimpe et glisse sur une corde lisse, l’enroule autour de son corps, la déroule pour tomber de quelques mètres,  plus tard elle revient avec un numéro tout aussi technique au mât chinois. Déplacements agiles et graciles à la verticale, chorégraphie en altitude. Débarque ensuite Lalla Morte, femme-enfant mutine, danseuse-fakir en tenue de pin-up, qui se meut et se roule sur un tapis de tessons de verre comme on se vautrerait dans une couette moelleuse. Gestuelle lascive et animale, danse au charme vénéneux. Antoine Delon, lui, a le feu, il ne le craint pas, mais le dompte et le manipule du bout de ses bâtons. Jonglage incendiaire et périlleux, qui fait monter le mercure.

Le tableau enfin ne serait pas complet sans la mention de Tarzana Fourès au trapèze, de Maxime et son hula hoop revisité, d’Hervé Vallée et de son instrument insolite, de Yannick Garbolino et des musiciens qui interprètent du haut de leur scène une bande-son foutraque mêlée de rock-garage ou de chant lyrique. A, eux tous, ils rythment les 2h30 du show (entracte compris) qu’on ne voit pas passer.

Séverinne Bellini du Cabaret Electrique
Séverinne Bellini © M
Lalla Morte du Cabaret Electrique
Lalla Morte © M
Yannick Garbolino du Cabaret Electrique
Yannick Garbolino © M
Antoine Delon du Cabaret Electrique
Antoine Delon © M

Si l’influence du cirque traditionnel ou « vintage » souffle sous le chapiteau, le « Cabaret Electrique » n’en reste pas moins une création expérimentale, très personnelle et que l’on sent profondément enrichie par les apports des personnalités individuelles qui l’animent. Espace de libre expression, de douce subversion, de créativité, de décalage tous azimuts, il fait vraiment bon vivre sous ce chapiteau unique en son genre.

crédits photos : M

Le Cabaret Electrique
Du 21/01/2016  au 26/03/2016
au Cirque Electrique
Place du Maquis du Vercors
75020 Paris

Plein tarif  : 20,99 €
Tarif réduit : 15,99 €
Pour un dîner sur place, résa obligatoire au 09 54 54 47 24 (pensez à arriver vers 20h, si vous voulez être sûr de pouvoir manger avant le début de spectacle)
Menu entre 19 et 23 €, possibilité de commander à la carte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s